accueil pêche
 

  Les Carnassiers

Le Black-Bass Le Brochet La Perche Le Sandre Le Silure La Truite

  Informations utiles

Glossaire Pêche AAPPMA par région La météo en direct
  Divers

Les Recettes Nos partenaires Vidéos de pêche Jeux de pêche Naturalisation
  A découvrir

Chaussures et baskets Homme de grandes marques

Usine23.com pour homme

  Matériel Fétiche



Techniques de pêche au vif

Techniques de pêche au vif

techniques_peche Revenir au menu : Les techniques de pêche

Sans doute la meilleure technique pour les très gros poissons qui mordent plus généralement au vif ( pour les Brochets et Silures, n'hésitez pas à pêcher au vif avec de très gros vifs -- gardons de 20 à 30 cm et plus si de très gros spécimens sont recensés là où vous pêchez -- ), ces poissons étant les plus fainéants, ils préféreront attaquer 1 gardon de 300g 1 fois plutôt que 6 gardons de 50g en 6 attaques.

 


 

    Accrocher le poisson pour pêcher au vif : 

 

  Deux solutions possibles, soit par le nez, soit par le dos, personnellement, j'esche mes vifs par le nez aussi souvent que je le peux, pourquoi ?, tout simplement parce qu'ils tiennent plus longtemps à l'hameçon et qu'ils frétillent plus à mon goût. ( l'eschage par la narine étant mieux supporté pour le vif que par le dos ).  Mais, dans certaines conditions, accrocher le vif par le dos présente de réels avantages surtout si vous pêchez au vif dans des endroits très encombrés, en effet, cette technique permet un ferrage immédiat ( ceci évite donc que le prédateur n'aille se réfugier dans les obstacles aussitôt sa proie attrapée.), alors que par le nez, il faudra attendre une petite minute environ que le carnassier ai le temps de retourner sa proie dans sa gueule puis de l'engamer - Le temps est variable en fonction de la taille du prédateur et surtout, de la taille du vif -

 

    Par le NEZ : Amenez la pointe de l'hameçon dans la gueule du poisson, puis cherchez délicatement l'ouverture de la narine, sans forcer, l'hameçon y passera sans opposer de résistance.

 

 

Astuce pour la pêche au vif : découpez un petit carré dans un élastique plat ( 4 ou 5 mm tout au plus ). et venez le placer ( après avoir esché le vif ) sur l'hameçon et enfoncez le jusqu'a ce qu'il passe l'ardillon de l'hameçon, ceci évitera que le vif se décroche.

 

     Par le DOS : Amenez la pointe de l'hameçon juste au dessus de la nageoire dorsale du vif, puis transpercez le d'une traite pour faire ressortir la pointe sur l'autre flanc. Je me permet de préciser que je n'apprécie pas cette technique pour la pêche au vif ...

 

 

!! IMPORTANT !!

 

Le plus important de tout : le lancé du vif, il doit être souple et sans accoups, surtout pas de mouvements violents. C'est une condition essentielle pour que le vif soit en pleine forme, la pêche au vif est à ce prix !!




 

    Choix des vifs :


De même qu'il n'existe pas de vif miracle, aucune espèce ne peut être considérée à priori comme inutilisable pour la pêche au vif, tout dépends du poisson recherché ( 4-5 cm pour le black bass, la perche et truite, 6-10 cm pour sandre et brochet, 11-30 cm pour les Gros brochets et silures ).

 

Ce sont les époques et les circonstances qui dictent le choix, en relation avec les aptitudes et les comportements observés chez chaque petit poisson. Cela dit, le meilleur vif est toujours celui qui est le plus remuant, le plus actif, le plus attirant pour stimuler l'appétit de notre prédateur. Selon la période de l'année ou le mode de pêche au vif pratiquée, le pêcheur choisira des vifs appartenant à des espèces différentes:



Été, par chaleur caniculaire, eau tiède peu oxygénée (étang) :

- Le carpeau : c'est le plus résistant des vifs, qui tend naturellement à sonder en tirant. Très actif, il explore des heures durant plusieurs mètres carrés sans jamais donner de signe de faiblesse.
Son seul défaut est, semble-t-il, sa faible résistance aux basses températures, qui l'engourdissent vite et le rendent alors apathique.
- Le carassin : il présente les mêmes qualités que le carpillon. Sa robe à écailles est plus brillante et il semble mieux résister aux basses températures.
- La tanche : très résistante au déficit en oxygène, cette espèce tend également à sonder pour se réfugier dans les herbiers. Ces trois vifs doivent être utilisés munis d'un flotteur afin d'éviter qu'ils ne se réfugient au sein d'un quelconque obstacle du fond et ne viennent gacher notre session de pêche au vif.

Été en eau courante, eau tiède bien brassée Les espèces citées précédemment peuvent être utilisées :

- Le chevesne : très actif et résistant, explorant toute la couche d'eau, doté d'une robe brillante, c'est l'un des meilleurs vifs à brochets, très apprécié dans les grandes tailles X20-25 cm) pour la traque des sujets géants !
- Le gardon: vif passe-partout, c'est le petit poisson vendu le plus couramment dans les magasins d'articles de pêche. Il est relativement résistant.
- La petite brème: surtout appréciée pour la pêche du sandre, elle est intéressante dans les endroits difficiles en raison de son tempérament calme qui ne l'incite pas à s'agiter et à rechercher le premier obstacle pour s'y réfugier.

Eau tempérée bien oxygénée (printemps, automne) :

Toutes les espèces citées précédemment peuvent être utilisées ainsi que
- Le goujon : excellent vif car très actif, il doit toutefois être monté sur une ligne flottante en raison de sa faculté à piquer vers le fond.
- L'ablette : ce vif est intéressant car il présente la particularité de remonter systématiquement vers la surface. Il est donc à réserver lorsque l'on pêche au vif à fond, à la plombée par exemple. Sa robe très brillante attire de loin les prédateurs.
Son défaut semble être sa grande fragilité, qui lui vaut de céder rapidement à l'épuisement, ainsi que ses exigences en matière de qualité de l'eau. Il est difficile de la conserver quand la température de l'eau est supérieure à 20°.



Articles en relation :



 

  Records de pêche
Records de France Classement France Records Brochet Records Sandre Records Silure Records Anguille Records Black-Bass Records Carpe Miroir Records Truite fario
  Action de Pêche
Matériel de Pêche Techniques Pêche Saisons de Pêche Galerie de Photos
  A méditer
Yves Cochet (anc. ministre) P. Servigne (ingénieur) V. Mignerot (analyste) Solutions effondrement
  C&C et vous
S'identifier / s'inscrire Nous contacter
 

Un petit coin de l'aube sur le net, réalisé par des passionnés de la pêche aux carnassiers, accessoirement carpistes ;-)