accueil pêche
 

  Les Carnassiers

Le Black-Bass Le Brochet La Perche Le Sandre Le Silure La Truite

  Informations utiles

Glossaire Pêche AAPPMA par région La météo en direct
  Divers

Les Recettes Nos partenaires Vidéos de pêche Jeux de pêche Naturalisation
  A découvrir

Chaussures et baskets Homme de grandes marques

Usine23.com pour homme

  Matériel Fétiche


LE SILURE et sa pêche



Voir aussi : Pêche du silure au vif | Pêche du silure aux leurres | Pêche du silure au poisson mort-manié | Pêche du silure au ver


  Description :


Bien que mentionné depuis toujours dans le haut bassin du Rhône (Saône, Doubs), le silure ne faisait guère parler de lui depuis bien longtemps, quand les premières captures annoncées dans la Seille, affluent de la Saône, il y a une dizaine d'années, attirèrent l'attention sur lui. Depuis, c'est à une véritable explosion démographique de l'espèce que l'on a assisté dans ces mêmes rivières, où un pêcheur a pu en prendre, à lui seul, quelque 120 en trois ans, tandis que les journaux locaux n'étaient pas une seule semaine sans signaler une ou plusieurs captures. Mais des silures ont aussi été vus ou capturés ailleurs
en Loire, en Seine, dans la Dordogne, pour ne parler que des eaux libres. Actuellement, on ne peut parler d'une implantation réelle du silure que dans la Seille et dans la Saône, qui sont les seules rivières où l'on puisse vraiment le pécher avec toutes les chances de succès.

Bien qu'évoquant, ne serait-ce que par ses moustaches, le poisson-chat, le silure n'a pas du tout la même silhouette. Il a le corps plutôt mince et allongé, ondulant de façon serpentiforme, et portant une grosse tête ronde fendue par une gueule s'ouvrant largement; elle est pourvue de six barbillons (quatre petits sous le menton et deux très longs aux coins des lèvres). Les nageoires sont caractéristiques: une minuscule dorsale un peu en avant du dos et une très longue anale en ruban s'étendant du milieu du ventre à la queue. La peau, dépourvue d'écailles, est lisse et visqueuse. Sa robe est constituée de macules brunes, vert foncé, noir et gris sale, plus sombre sur le dos et jaune argenté sur le ventre. Sa gueule est pavée d'une multitude de petites dents serrées en massifs. Dorsale et pectorales portent un rayon épineux. En Europe centrale, il peut peser jusqu'à 250 kg et mesurer plus de 4 m ; les plus gros sujets « sauvages » capturés en France jusqu'ici pèsent une cinquantaine de kilos pour une longueur de 2 m environ.


En relation : Record de pêche du silure | Recettes du silure après la pêche

    Comportement :

   

Le silure vit dans les rivières au courant plutôt lent et dans les grandes profondeurs (5 à 10 m), installé sur les fonds sableux et vaseux, aux endroits les moins éclairés, voûtes de branchages retombants, pied des berges creuses, tous obstacles immergés. Mais, entre la tombée de la nuit et le petit jour, il est capable de remonter vers les endroits moins profonds et même de se montrer à la surface. Il survit également dans les lacs, naturels ou artificiels.

Bien entendu, la présence d'un aussi grand prédateur dans une rivière n'est pas sans conséquences. Mais comme toutes les espèces, il s'intègre dans une chaîne alimentaire où tous les excès sont corrigés automatiquement pour entretenir un équilibre durable. Ainsi, comme le brochet, il défend, contre ses propres congénères, un territoire dont l'étendue est fonction de la richesse en nourriture et de ses propres besoins; au total, le rapport poisson-fourrage/prédateur restera constant. En outre, il faut se rappeler que beaucoup de gros poissons blancs, brème en particulier, n'ont plus aucun prédateur une fois parvenus à une certaine taille : seul le silure peut assumer ce rôle. II se reproduit en mai-juin; la femelle élabore un nid d'herbes aquatiques et y dépose ses neufs ; le mâle en assure la garde pendant un certain temps.



    Régime Alimentaire :


Le régime alimentaire du silure s'apparente davantage à celui de l'anguille qu'à celui du brochet; il mange des poissons vivants ou morts, des batraciens, des oiseaux aquatiques, des écrevisses, des vers de terre (il en est très friand), des mollusques, etc.



 

  Records de pêche
Records de France Classement France Records Brochet Records Sandre Records Silure Records Anguille Records Black-Bass Records Carpe Miroir Records Truite fario
  Action de Pêche
Matériel de Pêche Techniques Pêche Saisons de Pêche Galerie de Photos
  C&C et vous
S'identifier / s'inscrire Nous contacter
 

Un petit coin de l'aube sur le net, réalisé par des passionnés de la pêche aux carnassiers, accessoirement carpistes ;-)